top of page

Entretien avec Inès Keriquel : En rythme avec le sport collectif et la musique

Dernière mise à jour : 28 mai

Cozy Production, Sponsor Officiel

Le sport et la musique partagent un principe essentiel : l'aspiration à se surpasser. Cozy Production est fière de soutenir Ines Keriquel, une handballeuse de talent en Bretagne. Grâce à ce partenariat, Ines continue de progresser et d'inspirer par son engagement, reliant harmonieusement sport et musique.



Qu'est-ce qui t'a initialement attiré vers le handball et comment as-tu commencé dans ce sport ?

J’ai commencé le handball à 13 ans. Toute ma famille étant dans le basket, j’ai toujours eu l’habitude des salles et du sport collectif depuis toute petite ! Après quelques années de multisport, de danse et de GRS, j’ai eu envie d’un sport plus ludique, et qui occupait mes week-ends, donc je me suis orientée vers le handball. Depuis, je n’ai plus arrêté !


Quel rôle la musique joue-t-elle dans ta préparation mentale ou pendant tes entraînements de handball ?

La musique, chez moi c’est tout le temps, surtout pendant le sport ! Bien sûr, pendant les entraînements collectifs, on ne peut pas. Mais sinon, pas de muscu ni de footing sans musique, j’ai d’ailleurs décalé plus d’une séance car je n’avais pas d’écouteurs ou d’enceinte. C’est encore plus important dans le vestiaire ou pendant un échauffement d’avant match : indispensable d’avoir une bonne playlist bien motivante pour faire un bon match !

©Cyprien Ménager

Pourrais-tu partager une anecdote mémorable qui t'a marqué lors d'un entraînement ou d'une compétition de handball ?

J’ai eu la chance de vivre cinq montées, mais quatre dans des contextes particuliers, que je n’ai pas pu forcément fêter sur les terrains (Covid, repêchage, etc.). Mon meilleur souvenir reste donc la montée en N2. Rien de mieux que de fêter une montée à la fin d’un match avec le public, et bien sûr dans les vestiaires avec l’équipe !


Peux-tu nous parler des prochains tournois ou matchs auxquels tu participeras ?

Il nous reste seulement un match à domicile le 11 mai contre Rouen, puis un dernier match à l’extérieur au Havre le 25 mai pour clôturer la saison. Ces matchs sont sans enjeu direct, car le maintien est assuré. Par contre, on aimerait conserver notre 4ème place, et on a surtout une revanche à prendre contre ces deux équipes contre qui on a fait respectivement match nul et défaite sur la phase aller !


©Cyprien Ménager

Quels sont tes objectifs pour le futur en tant que handballeuse ? Y a-t-il des compétitions ou des niveaux de jeu spécifiques que tu vises ?

Pour le futur, je n’ai plus d’ambition particulière, je suis plus proche de la fin que du début. J’ai 29 ans cette année, et un boulot très prenant. Pour l’instant, je ne suis pas prête à arrêter, je repars l’année prochaine avec le collectif N2. J’aimerais bien qu’on aille chercher un podium. Mais pour la suite, j’analyse année par année, car le handball prend beaucoup de temps. Je pense que je n’arrêterai pas, mais je descendrai vers un niveau inférieur, qui demande moins d’investissement, avec pourquoi pas un autre sport à côté, que je peux intégrer plus facilement dans mon agenda (squash, course à pied…). Ce qui est sûr, c’est que je n’arrêterai pas le sport.


Pour retrouver notre site web ainsi que cet article vous pouvez écrire en recherche : Ines Keriquel handball, sport collectif Bretagne, Cozy Production sponsor, athlète bretonne, handballeuse talentueuse, partenariat sport musique, progression sportive, engagement sportif, inspiration sportive, passion handball.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page